La chauffe www.latrompette.org

Le "warm up" de J Stamp. le "Buzzing Book" de J THOMPSON

 STAMP, James - Warm-ups + Studies

   THOMPSON, James - The Buzzing Book

"Pratiqué de manière systématique et contrôlée, le buzz (vibration des lèvres) avec l’embouchure peut être très bénéfique. L’embouchure présentant moins de résistance que l’instrument, on s’habitue à jouer avec plus d’air. Ce surplus d’air contribue à détendre et à faire vibrer les lèvres plus librement, générant du même coup un son plus riche. Comme pour le chant, l’oreille sera indispensable pour “placer” les notes et contrôler la justesse. Le placement de l’embouchure sur les lèvres deviendra d’autant plus efficace et solide. Enfin, le plus important, le buzz avec embouchure permet de créer plus facilement de nouveaux et subtiles mécanismes physico-auditifs." Edition: Editions Bim

 

exemple: exemplechauffe.ASF

Comme tous sportifs de haut niveaux, le trompettiste (classique ou jazz) doit réveiller les muscles qu'il mettra a l'épreuve dans son exécution musicale.

Les premiers exercices concernent les muscles liés a la respiration. Il vaut mieux se servir d'un métronome pour se concentrer plus rapidement et avoir une idée des performances acquises. Ces exercices ne prennent que 10 minutes par jours et permettent en plus d'effectuer des élongations des muscles abdominaux et dorsaux, une meilleur prise de conscience des mouvements verticaux du diaphragme, un étirement des parois de la cage thoracique, une mise progressive en apnée et une mise en condition de concentration.

Les exercices du buzz permettent de réveiller les muscles buccaux. En effet, si vous vous contentez de faire des poses de sons (par exemple), vous ne permettez pas aux lèvres de vibrer sans contrainte. Le buzz permet également un repositionnement de la pince après une journée chargée et c'est un excellent exercice de musculation.

Les exercices concernant l'embouchure sont finalement, a mon sens, les plus délicats et ils méritent un maximum de concentration. Il va falloir obtenir le son le plus pur possible dans une nuance mezzo piano sur la tessiture la plus étendu possible, l'effort n'est pas, pour moi, encore conseillé a ce moment là.

A partir du moment ou vous déciderez de commencer les exercices sur l'instrument, il vous faudra changer d'état d'esprit et passer a une série d'exercices d'élongation, d'étirement et d'endurance qui auront pour but d'augmenter vos capacités musculaires et qui seront donc des efforts sportifs a la limite de vos capacités de résistance.

Après une bonne heure de travail musculaire il vous faudra prendre une pose avant d'entreprendre un travail de recherche sur la vibration de l'instrument puis sur la virtuosité.

Le travail de base journalier étant terminé vous pourrez alors entreprendre l'exploration musicale.

études, concerto, orchestre, ensemble, etc...

Vos performances en recherche musicale n'ont rien avoir avec ce qui précède, c'est une autre démarche.